Décès du champion Cycliste Jean Bertaina

C’est avec tristesse que nous disons adieu au champion Cycliste Boccassien Jean Bertaina qui s’est éteint le 2 novembre dernier à la résidence du Midi de Cannes la Bocca.

Jean Bertaina, champion cycliste ayant fait le tour de France est décédé le 2 novembre 2018. Protagoniste du documentaire Les Mémoires Boccassiennes, il laisse une trace inéligible dans les coeurs des Boccassiens. En effet, il en a fait vibré plus d’un  durant des années au travers de sa carrière de sportif.

Jean Bertaina, de la Bocca au tour de France.

Sur les traces de Jules Manina ou du célèbre Piccardo, Jean Bertaina est un boccassien pure souche né avenue de la Roubine en 1928. Orphelin de père, c’est son oncle qui l’élève et grandit dans une ferme à Fayence. En 1944, il est réquisitionné par les allemands pour le travail obligatoire à Fréjus puis retourne chez son oncle en 1946 pour finalement revenir sur la Bocca, le quartier de sa naissance.

Modeste, il travaille alors dans l’usine de textile Brenac et loge dans la pension Mariette. Au fond de lui, une passion occupe son esprit : le cyclisme. En 1949, il achète enfin son premier vélo à crédit chez Piccardo qui lui donne des conseils. Il s’entraine alors quotidiennement sans relâche dans l’espoir de passer professionnel.

Jean Bertaina, le Boccassien qui a fait le tour de France :

Acharné et passionné Jean Bertaina faisait quotidiennement 90 voir 100 km à vélo avant d’aller travailler à l’usine. Finalement ses efforts sont récompensés. Sa 1 ère course, ce fut le Nice Tende, normalement réservée
aux professionnels. Bien qu’il fut amateur, les organisateurs l’ont laissé participer, se disant qu’il n’irait pas bien loin… Une erreur puisqu’il la gagna coiffant tout le monde au poteau  à Tende avec 1 min ½ d’avance sur le second !

Au total, il remporta 11 courses aussi bien sur le plan local qu’international. Il participe notamment au tour de Corse de 1951, aux 6 provinces, au tour d’Algérie… En parallèle, il continue de travailler à l’usine. D’ailleurs, il compte sur la solidarité de ses collègues boccassiens qui s’arrangent pour le remplacer durant ses absences.

En 1952, il participe au fameux Tour de France. A l’époque, il existait des équipes nationales et régionales, et pas des équipes de marques comme aujourd’hui. Les Boccasiens sont alors nombreux à suivre les aventures de leur coureur à la radio. Comme le déclarera André Sératore dans le documentaire :

« il fallait afficher quotidiennement sur la vitrine du salon les résultats des courses. « 

Malheureusement, la carrière de Jean Bertaina fut touchée par un drame. Lors d’un entrainement très intensif, il prend une pierre sur la route. Il chute et s’abime 6 vertèbres. Il doit alors porter un corset. Par chance, il rencontre un vertébrothérapeute qui lui retire le corset pour des bandages et lui sauve la vie.Malgré cela, il garde l’espoir de pouvoir un jour refaire du vélo…

Jean Bertaina renonça à sa carrière suite à son accident. Néanmoins, il garda à jamais le vélo dans son coeur et accepta bien des années après de raconter son histoire dans le documentaire Les Mémoires Boccassiennes. Décédé à l’âge de 90 ans, nous ne sommes pas prêt d’oublier cet illustre sportif Boccassien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *